[AVIS JV] Quantum Break une exclu Xbox One

J’ai eu la chance de tester le jeu Quantum Break dernièrement. Je suis un peu à la bourre parce que je l’ai reçu il y a quelques temps déjà mais je n’ai vraiment pas trouvé le temps de le torcher plus tôt. Pourtant je mentirais en prétextant que je ne l’attendais pas ce jeu, parce qu’il me faisait vraiment envie depuis sa première annonce. Je dois bien avouer que je n’ai pas spécialement été déçu dans sa globalité, mais ça ne ressemblait pas forcément non plus à ce que j’attendais. Disons que j’ai passé un bon moment manette en main et c’est vraiment le principal.

Image de prévisualisation YouTube

L’histoire de Quantum Break est très certainement le point le plus essentiel du jeu. Cet exclue Xbox One à fait couler beaucoup d’encre, ne serait ce qu’en contrat avec des acteurs de renoms. Oui vous croiserez la crème de la crème des acteurs en vogue avec un Shawn Ashmore et un Aiden Gillen (Littlefinger dans GOT !!!) rejoins par un très grand Dominic Monaghan. Ce ne sont là que trois d’une longue liste d’acteur talentueux. Je peux vous dire que vous risquez d’être perdu par moment, sans trop savoir si l’on se trouve toujours dans un jeu ou dans une sorte de série télé interactive. En effet dite vous que certaines décisions importantes influerons sur le futur de votre histoire, et vous découvrirez tout cela en fin de chaque chapitre du jeu avec un épisode à mater ne streaming d’environs 20 min à chaque fois. Un épisode live bien évidemment, avec les acteurs en chair et en os, pas d’image de synthèse pour cette partie. La chance est avec nous parce que l’histoire est quand même vachement bien. Une histoire d’espace temps brisé, de voyage temporelle, de pouvoir et de fin du monde. Oui mes amis l’apocalypse est à nos pieds !

quantum-break

L’ensemble (in game) est franchement sympa à découvrir, c’est agréablement jolie, et on n’a aucun mal à reconnaître les divers personnages à l’écran. L’ambiance de fin du monde, à moitié futuriste sur fond de SF fonctionne plutôt bien. L’animations des ennemis n’est pas toujours une réussite mais l’IA est bien sadique. Ne soyez pas étonné qu’un mec vous occupe sur la droite pour qu’un de ses potes vous contournent sur la gauche discrètement.

quantum-break-1

J’ai franchement moins aimé le gameplay en revanche. C’est loin d’être le point fort, délaissé pour surement un scénario plus complet. Je ne suis pas sur que ce soit très intelligent comme direction parce qu’on a tendance à enchaîner les combats et les chapitres sans trop de saveurs. En effet les différents pouvoir censés nous offrir une sensation de puissance et de maîtrise du temps sont très loin de ce résultat. J’ai eu une sensation de déjà vu et surtout à mille lieux de puissance. Je ne me suis pas senti super héros ni même Jedi en faite. J’ai juste eu l’impressions d’avoir des compétences tels qu’on les retrouvent dans n’importe quel jeu aujourd’hui. C’est dommage parce que l’idée de base était excellente, mais finalement très peu exploitée. J’aurai aimé me retrouver avec des pouvoirs aussi monstrueux et impressionnant que dans un Saints Row par exemple, ou un Infamous. Du coup on se retrouve dans du classique à la troisième personne, avec peu de saveur et une raideur à toute épreuve. Dommage parce qu’il y avait de quoi marquer des points sur ce thème assez facilement en accentuant le rendu de puissance.

quantum-break-2

Du coup affublé d’une histoire digne d’une série télé moderne, la durée de vie est consistante. Après il faut adhérer au scénario, je pense qu’il ne devrait pas y avoir de mal pour tous les amoureux de SF nourris à la Philip K.Dick, et autres roi de l’imaginaire. En revanche les phases de gameplay, ou vous devrez trouver tous les objets secondaires pour le 100% risqueront de vous saouler rapidement (sans parler de lire leur descriptifs ou petites histoires perso juste là pour couper le rythme). Les énigmes et phases de plateformes sont aussi là pour nous démontrer que le jeu n’est pas assez fluides, et auront un léger arrière goût de trop peu. Comptez entre 10 et 15 heures à vu de nez pour le finir dans des temps correct et sans trop sprinter tête baissé.

quantum-break-live

Finalement Quantum Break n’est pas l’exclu One qui vous fera acheter cette console une fois encore, mais qui viendra compléter un joli catalogue de jeu cool à découvrir. C’est vraiment dommage parce que de base le jeu partait avec des sentiments honorables pleins les bras. La course à la réussite était bien partie, mais un certain laxisme sur les parties in game du jeu ralentis l’arrivée vers une vraie victoire à la perfection. Encore dommage parce que la partie scénario, mélangé à base d’épisode de série est des plus maîtrisé et l’idée à le mérite d’être originale mais à vouloir trop peaufiné leur bébé, les petits gars de chez Remedy se sont perdues entre série télé et jeu. Leur prochain titre sera t-il une série développé sur Netflix ? c’est à se demander. Bon, j’ai quand même passé un bon moment, mais on est loin de la claque espéré et franchement c’est frustrant vu le casting derrière. Peut-être une suite un peu plus développée, qui sait ?!

Taggé , , , , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Or

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *