[HELLFEST LIVE REPORT] L’ENFER a 10 Ans et j’ai Survécu Tome 2

Après une courte nuit de sommeil, nous revoilà repartit à la conquête de Clisson et de son deuxième jour du festival de musique, le Hellfest. C’est avec une courte nuit, des jambes lourdes et une fatigues extrême que nous repartons à l’assaut des différentes scènes pour en prendre pleins la trogne toute la journée, et ce jusqu’à bien tard dans la nuit. Même pas peur, c’est repartit pour un tour, des gros concerts de prévus toute la journée avec de belles rencontres à faire et toujours … sous un soleil de plomb, sinon c’est pas drôle. En même temps c’est surement un peu ça l’enfer non ?

hellfest-2015-live-report

Je vais commencer avec mon premier concert marquant de la journée, le show de Butcher Babies. Un groupe que je n’affectionnais pas plus que ça en cd mais qui en live m’a mis une claque. Outre le fait que les deux frontwomen sont ravissantes, faut dire ce qu’il est, elles ont su assurer le spectacle du début à la fin. Une belle branlé de violence et d’amour pour entamer une journée qui démarre sur les chapeaux de roues. Les deux demoiselles n’hésitent pas à encourager le public à slammer et à venir leur taper dans les mains au bas de la scène. Autant vous dire que c’était un joyeux bordel, mais tellement fun !

hellfest-2015-live-report hellfest-2015-live-report

J’enchaîne derrière avec une bière et un Quick (ouais la chaîne de resto rapide était présente cette année avec un camion tout classe) … et le concert un peu plus tard de Crusher. Le groupe français qui a de la bouteille, en activité depuis 1987 était là pour retourner la fosse. Je reste sur ma faim et je suis un peu déçu de la tournure du show. Deux nenettes sont venus sur scène, l’une pour frotter généreusement les parties intimes du chanteur et l’autre pour se percer un peu partout les bras et les jambes. Pour finir après à percer le chanteur également, au niveaux des avants-bras, lui passer des fils et tortiller ses bras devant pour se faire passer pour une sorte de marionnette. Je dois bien avouer que je suis clairement pas un fan de ce genre de pratique. Pour moi le piercing, tout comme les tatouage doivent être exécuté dans des endroits propres avec des outils stériles, et ce n’est pas anodin comme geste. Mettre cela en avant devant des milliers de jeunes, n’est pour moi clairement pas un exemple à donner. C’est la branche Metal que je ne cautionne pas une seule seconde et du coup la musique était vraiment au deuxième plan, dommage leur son suffisait à faire le boulot vu les qualités indéniables du groupe. Mention spéciale pour Steeve de Zuul FX qui est venu rejoindre le groupe pour une chanson.

hellfest-2015-live-report hellfest-2015-live-report hellfest-2015-live-report

Allez, c’est partit pour un concert qui va tout déboîter, sans piercing, sans nana obsène et dégueulasse, Merauder est sur la Warzone. Un bon son de Metal Hardcore qui va retourner le public, rien de tel pour se préparer à mon prochain concert qui arrive (ROTNS représente). Le show est efficace, de qualité et d’une énergie sans limite. Le chanteur va faire monter en court de show un jeune enfant, et la barre de rire par ce qu’il bitait pas un mot d’anglais. Quelques moments de solitudes pour le chanteur et le gamin qui a bien fait rire le public. Mémorable, ils sont venus à Clisson et ils ont conquis le cœur des gens, et ça c’était bien le principal. Merci pour tout, on est fan de vous maintenant les gars ! Pour le fun j’ai croisé l’humoriste Dedo dans le public ^^ un homme de goût !

hellfest-2015-live-report hellfest-2015-live-report hellfest-2015-live-report

Je reste en place pour être sûr d’avoir une bonne place pour le concert que j’attendais le plus de la journée. Rise of the Northstar est le prochain groupe à se produire sur la Warzone et il était hors de question que je les rate. Tellement dur d’accéder à cette p**tain de scène, j’ai préféré ne pas en décoller. J’ai une place de choix, à quelques mètres de la scène et j’assiste à l’install et aux check. La pression monte et les t-shirts arborant le groupe se font de plus en nombreux. Les fans sont là,certains cosplayé en perso de manga, ils ont fait le déplacement et je peux vous assurer qu’on est très très très nombreux à vouloir voir le show des français. C’est pourtant pas des manchots qui passe sur la Mainstage 1, ce sont les australiens d’Airbourne, je les verrais une prochaine fois tant pis. Ca y est, l’intro démarre et c’est partit pour 45 minutes de jouissance sonore. Le groupe est comme à chaque fois survolté, et est irréprochable niveau technique. Leur musique est efficace par ce que je peux vous dire que j’ai vécu l’un des mosh pit les plus oufs de toute ma vie. Une ambiance de folie, d’amusement et de pur déchaînement et ça c’est sans parler de sa taille impressionnante. J’ai failli y perdre mon sac à dos, ma tête et surement mes chevilles mais qu’importe c’est plus fun qu’une discothèque et faut suivre le rythme sous cette chaleur de plomb. Du coup je pense que j’ai du perdre quelques kilo lors de ce show, régime express. L’un des plus gros show du weekend pour moi, en même temps je suis surement peu objectif tellement je suis fan de leurs sons. Vivement le prochain album et la prochaine tournée, je serais là sans aucun doute possible !

hellfest-2015-live-report hellfest-2015-live-report

Je me remet de mes émotions, et surtout je change de tshirt pour un plus sec après ce show démentiel. C’est partit pour le Dieu Slash qui va arriver sur scène, sur la Mainstage 1. Que dire … c’est la deuxième fois que je vois le groupe, et je suis comme à chaque fois bouche bée. Ce niveau de technicité est hors norme pour un humain, je le soupçonne venir d’une autre planète. Parler que du guitariste star serait une hérésie, n’oublions pas Myles Kennedy et le groupe derrière qui déchire (mention spéciale pour le batteur qui ressemble à s’y méprendre à Severus Rogue d’Harry Potter). En tout cas Slash c’était une heure de bon Hard Rock qui repose le corps et les tympans, c’était l’instant douceur réservé aux plus esthètes d’entres nous qui voulait une petite pipe auditive. Je ne manquerais pas d’aller les voir une troisième fois si l’occasion se porte.

hellfest-2015-live-report

Après m’être fais refouler comme une merde (ça ne m’était pas arrivé depuis ma tendre jeunesse en boite de nuit) pour aller voir Body Count, par manque de place à cette fichue Warzone, j’ai du me résigner à aller voir Ensiferum (pas beaucoup moins blindé ceci dit mais plus facilement accessible sur le site). Je vais pas pleurer par ce que le groupe de Folk est là pour en mettre pleins la tronche avec leur musique puissante et festive et le contrat est des plus remplis. C’était l’heure de la fête pour ce Samedi après midi au Hellfest. Tout le monde était joyeux, dans l’ambiance et je ne vous parle pas du nombre de Slam qui sont passés au dessus de ma tronche, et que j’ai pris dans la gueule pour certains. Le seul point noir du show, les mecs qui fument des joints putain barrez vous plus loin et arrêtez de faire chier ceux qui ne fument pas. Je te respecte, tu fume ta daube c’est bien je m’en tamponne, mais ne me fait pas partager tes vapeurs dans le nez pendant une heure. Merci les barres dans le crane après pour le restant de la soirée … J’ai l’impressions que le phénomène drogue prend de l’ampleur d’année en année sur le site, et c’est bien regrettable …

hellfest-2015-live-report

C’est avec une fin de show du grand Faith No More (que je n’ai pas vu, j’avais un rendez vous en presse) que démarre le feu d’artifice le plus ouf de ma vie. Un spectacle pyrotechnique d’une beauté sans limite, c’est pas compliqué il faisait presque jour pendant un bon quart d’heure sur Clisson. Sans oublier un film hommage au 10 ans du Hellfest et oui n’oublions pas que c’est un anniversaire que l’on fête également. Les bougies ont été soufflées par tous les applaudissements chaleureux du public complètement conquis et sous le charme de ce spectacle inoubliable.

hellfest-2015-live-report

Scorpions vient compléter la fête. Les Allemands sont là pour nous rappeler qu’ils sont en partis responsable d’un boum démographique dans le monde avec leurs tubes Still Loving You et Wing of Change. Les vieux groupes j’ai toujours du mal, mais là je dois avouer que c’est passé crème. C’est mythique en même temps, et la qualité est toujours au rendez vous. Bon je dois bien avouer que je suis claqué et du coup j’ai du mal à me mettre pleinement dans l’ambiance. Je profite tranquilement du son, et j’en demande pas plus et surtout ça me suffit. Du coup je pourrais dire à mes petits enfants, Scorpions, je les ai vues et surtout entendu !

hellfest-2015-live-report

Je termine cette journée avec le début de concert de Marilyn Manson. Pour ma première fois je dois bien dire que j’ai peu apprécié, en live c’est loin d’être ça. Parait il qu’il est bien fatigué par ces années à se droguer gueuler, et ça se ressent méchamment. Bon la musique est bonne mais un vrai manque d’énergie se faisant trop sentir m’a poussé à filer en direction de ma caisse pour aller enfin reposer des jambes qui ont sorties le drapeau blanc. J’ai une mauvaise nouvelle pour mon corps, il reste un jour encore et je ne compte pas la rater !!! Même avec une jambe en moins je me traînerais au Hellfest s’il le faut. Sacrés journée de folie, vivement demain, et sur ce bonne nuit Clisson.

Taggé , , , , , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Or

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *